SBE vous conseille

Comment bien tester vous-même nos produits ?

Tout au long de votre navigation dans notre catalogue de produits, nous vous proposons de recevoir gratuitement des échantillons ou des prêts de nos produits, ceci afin que vous puissiez facilement évaluer, comparer, tester nos produits. Mais ce n'est pas tout. Maintenant, voici quoi en faire.

Pourquoi comparer ? Pourquoi faire des tests ?

1)Pour tester nos produits en situation réelle sur site.
C’est la seule manière pour vous comme pour nous de s’assurer que vous serez satisfait de l’usage prévu des produits que vous avez à commander. Ceci est particulièrement important pour les adhésifs, les matières et l’impression des étiquettes si vous devez poser celles-ci dans des conditions difficiles (extérieur, environnements chimiques, chaleur…).

 

2) Pour évaluer la qualité de nos produits.
Se repérer aujourd'hui devient difficile tant l’offre est variée, mais elle peut être parfois trompeuse. De ce fait, nous encourageons vivement nos clients à tester, évaluer, examiner nos produits et juger par eux-mêmes. Le haut niveau de qualité des produits que nous présentons ici est notre meilleur discours commercial, la qualité se voit immédiatement.

 

3) Pour comparer nos produits avec ceux du marché.
Pour tous les produits que nous proposons, vous trouverez sur le marché des produits qui vous sembleront de qualité équivalente mais en fait les disparités sont souvent grandes. Par exemple, pour de simples étiquettes en aluminium, elles sont souvent commercialisées avec de grandes variétés d’épaisseur, d’adhésifs, et de qualité d’impression, bien sûr à des prix très variables. De même, pour les systèmes de sécurité physique, certains câbles fabriqués à bas prix sont bien loin d’apporter une quelconque sécurité. Nous ne proposons ici que des produits rigoureusement sélectionnés d’un haut, voir très haut niveau de qualité, nous ne craignons pas la comparaison, bien au contraire, nous l’encourageons. 

Comment tester vos étiquettes et autocollants comme un professionnel ?

1) Tester son adhésif
Le plus important est de bien comprendre qu’il ne faut jamais tenter d’arracher une étiquette qu’on vient juste de poser. Les adhésifs employés ne sont efficaces que 72 heures minimum après la pose. Sans trop entrer dans des considérations techniques, il faut d’une part un temps de polymérisation inévitable de la colle (transformation chimique au contact de la surface) et un temps de « mouillage » où la colle va s’incruster au plus près des aspérités de la surface (plus l’adhésif est dur, plus ce temps est long, mais meilleure est l’accroche).

Il est important ensuite de bien poser l’étiquette ou l’autocollant, en s’assurant que la surface est propre et sèche.
Une Pochette de dégraissant 3M (vendue à part) est fournie avec les échantillons, il est important de l’utiliser (surtout pour un test) puisqu’elle permet de préparer la surface à mieux recevoir l’adhésif, offrant ainsi une accroche maximale. Pour en savoir plus : «SBE vous conseille/Poser une étiquette pour qu’elle tienne longtemps».

Pour comparer deux ou plusieurs étiquettes différentes, il est important que celles-ci soient collées sur la même surface, et d’attendre 72 heures avant tout test d’arrachage, et d’effectuer les tests en même temps.

Par contre, si ces étiquettes ou autocollants doivent être posés sur une grande variété de surfaces (métal, bois, plastiques, …), il est important d’effectuer des tests sur toutes ces surfaces. Bien que nous utilisons les adhésifs les plus universels possible, certains adhésifs offriront une meilleure accroche sur certaines surfaces.

Le principe est le même pour les surfaces ayant des températures hors normes (froids extrêmes, hautes températures), les adhésifs peuvent réagir différemment, les tests sont très importants.

Enfin, pour les surfaces grainées ou irrégulières, c’est l’épaisseur de l’adhésif qui compte le plus. La plupart des étiquettes du marché, comme nos produits « premier prix » ou d’entrée de gamme offrent un adhésif de 20 microns d’épaisseur. Nos étiquettes et autocollants « double adhésif » offrent en réalité une épaisseur de 90 microns, soit plus de quatre fois l’épaisseur standard. Enfin, nos plaques métalliques en aluminium et acier sont équipées d’un adhésif de 127 microns d’épaisseur.  C’est cette différence d’épaisseur qui permettra d’avoir une accroche de qualité si les surfaces sont irrégulières. Là aussi, les tests d’arrachage sont importants.

 

2) Tester le support de l’étiquette ou de l’autocollant
Le support est la matière même de l’étiquette (polyester, polyéthylène, aluminium...). Pour les plaques en aluminium par exemple, la version rigide est beaucoup plus difficile à retirer car elle ne peut s’arracher que d’un seul tenant, et non en tordant un coin. Pour les scellés de sécurité, vérifiez bien que l’effet souhaité (Void, destructible, scellé…) se réalise correctement sur le type de surface que vous utiliserez.

Enfin, la présentation est très importante, ces étiquettes ou autocollants sont destinés à être vus, et représentent presque toujours l’image de votre entreprise. Le support joue beaucoup pour la présentation finale de l’étiquette.

 

3) Tester l’impression
Nous utilisons de nombreuses techniques pour imprimer ces étiquettes, que ce soit pour des données variables (code-barres, numérotations) ou pour les graphiques (logos, présentation). Quelles que soient les techniques employées, nous apportons le plus grand soin à la qualité finale de l’impression tant par sa résistance que par sa finition.

La résistance mécanique de l’impression est très importante, et vous pouvez effectuer quelques tests simples pour vérifier que les inscriptions tiennent bien (manipulations, grattage, gommage, produits chimiques que vous risquez d’utiliser, températures fortes, extérieur – UV), selon l’application à laquelle vous destinez vos étiquettes ou autocollants (environnements de bureaux, industriels, chimiques….). Pour les environnements les plus difficiles, une protection transparente est souvent nécessaire.

La qualité de l’impression se voit par la finesse du rendu, la finesse des arrondis (pas d’escalier) et le rendu juste des couleurs, identiques aux couleurs de votre charte graphique, et enfin par la vivacité des couleurs.


4) Tester la protection transparente
Cette protection doit offrir une excellente tenue et il ne doit pas être possible de « délaminer » l’étiquette, à savoir retirer cette protection. Si l’étiquette est de mauvaise qualité, il est facile de retirer cette protection avec un cutter, et avec le temps, elle peut même « peler » toute seule. Là aussi, les tests sont importants. Pour toutes nos étiquettes "protégées", nos utilisons une protection de 50 microns ou plus collée à chaud. Testez vous même et comparez.

Pour les étiquettes ne comprenant pas de protection transparente, nous proposons ces protections autocollantes en option, de différentes tailles. Elles sont souvent utiles si vous comptez rajouter des inscriptions manuelles sur l’étiquette, ou pour les environnements difficiles. Il est souvent préférable de choisir une taille de protection légèrement supérieure à l’étiquette afin qu’elle recouvre largement l’étiquette.

Dans tous les cas, la protection transparente doit être suffisamment épaisse pour bien protéger l’étiquette et les impressions. Toutes les protections que nous proposons ont une épaisseur de 50 microns, ce qui offre une protection de haut niveau. Toutefois, les étiquettes plus standards que vous pouvez trouver sur le marché ont le plus souvent une protection de 25 microns voire moins.

Comment vraiment comparer des systèmes de sécurité physique ?

Les systèmes de sécurité physique sont plus complexes à évaluer car il faut effectuer des tests d’effraction, et tout le monde n’a pas toujours ni les connaissances, ni les outils pour les réaliser. Malheureusement, ce sont souvent les voleurs eux-mêmes qui effectuent ces tests d’effraction auprès d’entreprises qui se croyaient bien équipées en systèmes de sécurité et qui se rendent compte ainsi que la qualité d’un système de sécurité peut présenter de très grandes variations.

Nous proposons donc à nos clients les gammes les plus larges possibles de produits de sécurité (produits économiques, haute sécurité, très haute sécurité…). Cet effet de gamme vous permet de prendre conscience qu’il existe des niveaux de qualité très différents, qu’à chaque niveau de qualité correspond un degré de sécurité donné, et c’est au client qu'il revient de faire ce choix selon le niveau de protection qu’il souhaite apporter à son entreprise.

Les gammes que nous présentons ici vous offrent une mesure de ce qui se fait pour tel prix ou tel degré de sécurité, afin d’effectuer des comparaisons de qualité et de prix. Vous comprendrez ainsi qu’il est vain de comparer un produit « Très Haute Sécurité » de notre offre avec un produit « eco » d’un confrère, évidemment moins cher, sur une simple ressemblance visuelle de la photo.

Ce sont les raisons pour lesquelles une phase de tests visuels et tactiles de premier niveau est généralement suffisante pour effectuer son choix. Ce qui est essentiel de regarder sont les points suivants :

  • Les épaisseurs des câbles en acier (seul, hors gainage plastique), qui définissent un niveau de sécurité (généralement 4mm, 6mm et 8mm de diamètre).
  • Les serrures, totalement métalliques qui offrent une meilleure sécurité que celles en coffrage plastique. Les serrures en acier, bien plus robustes, sont les meilleures (et les plus chères) contrairement aux serrures en zinc ou en aluminium (les plus courantes). Un simple aimant collé sur la serrure vous indiquera qu'il s'agit bien d'acier (composé de fer).
  • Les clés circulaires sont beaucoup plus difficiles à reproduire que les clés plates.
  • La bonne tenue de l’embout de la serrure à fixer dans les encoches de sécurité pour les ordinateurs portables. C’est un point très important du test pour ce type de produits, parfois les embouts ne tiennent pas du tout ou offrent trop de jeu.
  • L’épaisseur de la serrure pour les ordinateurs portables « légers » (une serrure trop grosse rendra le portable bancal).
  • La taille du cadenas (pour la sécurité des ordinateurs de bureau) : 30mm est la taille standard, mais nous proposons aussi des cadenas de 40mm et de 50mm. Cette taille définit un niveau de sécurité
  • Les cadenas doivent être en acier cémenté (plus résistants). Là aussi un test avec un aimant vous indiquera le métal du cadenas. 
  • Pour les serrures à combinaison, un minimum de 4 rouleaux est indispensable à une bonne sécurité.
  • La qualité des plaques d’ancrages : les meilleurs niveaux de sécurité sont évidemment avec des plaques métalliques munies d’un patin en caoutchouc dur, à coller avec des colles type cyanoacrylates (éviter les plaques en plastique qui fondent à la chaleur !). Plus la surface de collage en cm2 est importante, meilleure sera la résistance à l’arrachage. Si de plus ces plaques d’ancrage peuvent être vissées, les vis étant protégées ou indévissables, le niveau de sécurité augmente beaucoup. Les plaques d’ancrage en plastique ou simplement autocollantes offrent un faible niveau de sécurité.
  • La longueur des câbles compte aussi pour l’installation des systèmes. Plus le câble est court, moins le système est cher, mais il sera moins pratique à l’usage.

 Nous proposons à nos clients des prêts de produits de sécurité afin qu’ils puissent effectuer ces tests de qualité ou éventuellement afin de comparer de manière sérieuse nos produits avec ceux du marché. Toutefois, certains clients peuvent souhaiter effectuer eux-mêmes des tests plus approfondis sur ces produits de sécurité, et nous les encourageons vivement à le faire. Tester nos produits en conditions réelles d’arrachage et d’effraction est souvent impressionnant, tellement leur efficacité est importante. Sachez toutefois qu’il vous faudra un outillage professionnel pour conduire ces tests, et qu’un outillage simple de bricolage ne donnera pas de véritable résultat, à part celui d’être rassuré sur l’efficacité de nos produits, ce qui est déjà bien.

Pour des raisons évidentes, nous ne pouvons pas fournir gracieusement des produits neufs à nos clients uniquement à des fins de tests. Dans ces cas, nous vous proposons d’en acquérir un exemplaire, et nous vous offrirons les frais de port avec plaisir (nous contacter).

Enfin, il faut comprendre que ces produits de sécurité présentent des degrés de sécurité différents, et qu’aucun système de sécurité n’est totalement imparable. Nous évaluons dans la profession ces degrés de sécurité par la notion de « retard à l’effraction ». L’objectif final étant qu’en cas d’effraction, les systèmes de sécurité physique soient suffisamment longs et complexes à fracturer pour que les pertes soient minimales, voire nulles. C’est sur ce principe que vous devez choisir le meilleur degré de sécurité que vous souhaitez apporter à vos biens en fonction de votre budget.